TEST – Life is Strange : Episode 1 / Chrysalis

Par dans ONE |  

2015-04-06_00035

Congratulations !

Après plusieurs années passées à Seattle : toi, Maxine, 18 ans et 1 mois, tu es de retour dans ta ville natale en Oregon où tu reviens uniquement pour faire une terminale dans un lycée privé, la BLACKWELL ACADEMY. Avec une option spécialisée en photographie. (Ou alors tu es simplement revenue pour les beaux yeux de ton prof Mr. Jefferson, le grand photographe dont le travail te rend raide dingue…son travail, mais oui bien sûr! )

2015-04-06_00080 2015-04-06_000812015-04-06_00030 2015-04-06_00044

Life is complicated…

Boom ! C’est le début du jeu et en tant que joueur, on t’en met déjà plein la poire, « Où suis-je? Où vais-je ? Et dans quel but ? » Te voilà propulsé dans une phase rupture post-crise d’adolescence avec cauchemars conscients, prise de tête et une tornade de sentiments contradictoires  « Que vais-je faire de ma vie et de mon avenir ? Comment laisser tomber les mauvaises habitudes de jeunesse et devenir une adulte ? » « Comment m’intégrer dans une nouvelle école ?» et « WTF la vie et la fin du monde ? »

2015-04-06_00006

Bref, tu es une « Geek » (Geek dans le sens fashion du terme) effacée, égarée et timide, encore en recherche de ta personnalité. Etrange pour une jeune adulte, finalement tu ressembles plus à une fille de 16 ans avec tout ce qui en découle : le besoin de soutien et d’approbation d’un bon prof, l’idéalisation de la meilleure amie, la nostalgie de l’enfance perdue, l’amitié fille-garçon ambigüe et improbable, les frissons de malaise et le cœur qui bat à la simple vue d’un skateur mais qu’est-ce qu’on aime ça !!!

2015-04-06_00046 2015-04-06_00071

juno

Entre autres, le personnage de Maxine et ses choix de vie présente d’étranges et agréables similitudes avec celui de Claire Fisher dans la série Six Feet Under : elle a le même âge, elle est rousse, mal dans sa peau, bizarre, évolue dans une petite ville, a choisi des études artistiques en photographique, elle est perdue, en recherche d’elle-même, se laisse entrainer par les autres, elle a une amie rebelle et un meilleur ami geek follement amoureux d’elle…

similitudesjpg

Ce qui est le cas de beaucoup de séries américaines vous allez me dire (oui car ici c’est aussi une série donc la construction scénaristique est la même) mais que l’on retrouve en mode scénario indépendant et sans clichés, ouf ! Heureusement ! Et grâce à Warren, le meilleur ami de Maxine, le jeu a de très bonnes références cinématographiques, à vous de les trouver 😉

2015-04-06_00095

Back to business !

Bha oui, vous croyez sincèrement que la vie d’une adolescente post-pubère est de tout repos ? Non bien évidemment ! Il faut jongler entre sa bonne et sa mauvaise réputation, se faire une place dans le bahut, se créer un réseau social, choisir son clan, découvrir les secrets de chacun, tendre l’oreille aux rumeurs, tenir un journal, enquêter sur la disparition d’une fille, prendre des photos pour tes devoirs, en apprendre plus sur ce club privé qu’est le VORTEX CLUB…

Et surtout déjouer les plans de ta pire ennemie, Victoria : celle qui est belle, celle a qui tout réussir, la fille populaire, la connasse de service que tu as juste envie de démolir et qui te mène la vie dure ! Mais plus que tout, il faut renouer les liens et aider ton ancienne meilleure amie qui a mal tournée depuis ton départ (Oui c’est de ta faute!)…

2015-04-06_00089 2015-04-06_000882015-04-06_00135 2015-04-06_00160

« Freak ! »

Quand on a 18 ans, qu’on est timide, qu’on a si peu d’emprise sur sa vie et sur le monde, on fait des tonnes de bourdes ! Des choses qu’on regrette : on se ridiculise en public, on ne se défend pas bien, on ne se confie pas à la bonne personne, on blesse les ami(e)s, etc…Qui n’a pas un jour rêvé de pouvoir faire marche arrière et d’agir autrement ! T’as tout compris Mc Fly, la petite Max a la faculté de remonter le temps et d’éviter le pire !

giphy

Gameplay

Il s’agit d’un film interactif et/ou d’une aventure narrative. (Hooo, j’aurais tant voulu piloter le drone de la nerd moi-même!) La plupart des séquences se composent d’un simple déplacement de souris vers le mot d’action ou le choix de dialogue (et non pas vers la flèche). Certains choix se font dans une durée de temps limitée. (Bordel, je n’ai jamais réussi à  voir ce qu’il y a dans la trousse ni à cacher le joint !! )

2015-04-06_00016 2015-04-06_00027

En ce qui concerne le 1er épisode, la compétence de retour arrière dans le temps vient juste de se débloquer et elle risque encore d’évoluer au fil des épisodes. Ce qui est impressionnant c’est la capacité du jeu à entamer cette commande quasi à n’importe quel moment. Cette compétence est quand même délimitée par un lieu/une zone. Le retour peut s’effectuer assez loin dans le temps comme si on faisait un simple retour arrière sur une K7 dans un magnéto.

Ce qui est bon aussi, c’est que l’inventaire et le déblocage d’informations restent en stock même si on retourne en arrière. Bien joué !

363nxt

Mais attention, chaque choix effectué, changé ou non a une conséquence ! Même arroser une plante ou sauver un petit oiseau d’une mort certaine apparemment… A ce stade, on attend encore les retombées …Quel suspens !

2015-04-06_00004 2015-04-06_00054 2015-04-06_00074 2015-04-06_00115

DA – Background

D’où l’importance du scénario et du pole scénaristique. Les personnages et les dialogues sont magnifiques, le chara-design est terrible, ils sont beaux, différents physiquement et mentalement, ils ont du style et sont très vrais. En les voyant s’animer, je me suis dit que c’est probablement à ça que les personnages de Gone Home ressembleraient s’ils avaient pu être modélisés.

2015-04-06_00149 2015-04-06_00119 2015-04-06_00122 2015-04-06_00069

Le graphisme aussi est super ! (Y’a qu’à voir le nombre de photos que j’ai mis dans cet article !) la modélisation des personnages, les textes, les photos, les dessins, la gestion du journal intime, du réseau social, les SMS dans le menu comme une plateforme multimédia, tout est très classe. Niveau décor : c’est l’Oregon, c’est beau et ça donne envie. La lumière d’automne est spécialement bien rendue ! Sans parler de la musique Indie planante, on se croirait presque dans Juno avec ce thème principal que même Maxine a dans les oreilles pour découvrir les couloirs du lycée…juste parfait !

2015-04-06_00021 2015-04-06_001052015-04-06_00127 2015-04-06_00155

Si vous voulez jouer au jeu et découvrir l’histoire par vous-même, votre lecture s’arrête ici…stop2

Espoirs et questions pour la suite …

Bon alors et quoi ?! Est-ce que Maxine va se faire exclure du bahut ? Va-t-elle enfin se taper un skateur ? Se décider à sortir avec Warren ? Va-t-il devenir un fanatique dangereux si elle lui dit non? Va-t-elle tomber amoureuse de Chloé ? Va-t-elle enfin péter la gueule à cette pouffiasse de Victoria ? (Oui j’ai pris l’option méchante lol) Va-t-elle retrouver Rachel ? Rachel est-elle Maxine ?

Va-t-elle rejoindre un gang de geeks girly ? de défenseurs de la nature écolo ? de catholiques ? de bouddhistes ?  Va-t-elle stopper la tornade qui va détruire la ville vendredi prochain ? Serait-ce les conséquences du réchauffement climatique ? Ou un coup des extra-terrestres ?

Est-ce que les flash forward vont se transformer en compétence ? Jusqu’où pourra-t-elle remonter ou avancer dans le temps ? Est-ce qu’à la fin du jeu, on ne va pas se retrouver au début comme dans un film de science-fiction des années 80 ?

Et quelles seront les conséquences de nos choix sur notre karma! Mes statistiques resteront-elles encore dans la norme ? Bring it on ! And see you next episode ! :)

2015-04-06_00099 2015-04-06_001502015-04-06_00082 2015-04-06_000962015-04-06_00164 2015-04-06_001542015-04-06_00156 2015-04-06_001622015-04-11_00001 2015-04-11_00002

2 réflexions au sujet de « TEST – Life is Strange : Episode 1 / Chrysalis »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *