Phantasmagoria

Par dans RETRO |  

maxresdefault

Ils vécurent heureux et eurent …beaucoup de sang à nettoyer…

Adrienne écrivaine et Don photographe rachètent à deux un vieux manoir (avec quel argent?) ayant appartenu autrefois à Zoltan Carnovash, célèbre illusionniste spécialisé dans l’horreur et tout aussi spécialisé dans le meurtre de ses femmes. Son esprit rode toujours dans le manoir évidemment…

phantasmagoria1

Bloody Realism

Sortie en 1995 et développé par Sierra On-Line, Phantasmagoria est décrit comme « la plus incroyable histoire d’horreur multimédia interactive » (de l’époque) car le jeu était composée de séquences filmées mélangées à des modélisations 3D pré-calculées. Et oui ! Tous les personnages du jeu étaient des « vrais » acteurs (de Série B) filmés sur fond bleu ! D’ailleurs, on se demande si l’effet de pixellisation n’a pas été rajouté sur les images filmées pour mieux coller aux décors ou simplement parce que les vidéos étaient trop lourdes !!

A cause de cette technique, le boitier du jeu était juste énorme ! Sur PC, il y avait 10 à 12 CD-ROMS ! Il fallait même parfois jongler entre les CD-ROMS durant les cinématiques pour visionner certaines scènes. Autant dire que ma pauvre tour crachait du feu…

Mon coup de cœur pour ce jeu, c’est avant tout pour son côté point & click, enquête et exploration (c’est vrai que le manoir était très grand) Mais aussi pour son héroïne féminine incarnée par Victoria Morsell (même si j’avais souvent envie de baffer la blondasse tellement elle était stupide) et qui entre nous aurait au moins pu s’acheter un bon sous-tif pour tourner ces scènes! …

tumblr_n3sfjgGVdY1ts5n2oo1_500 1280x720-B25

Mais j’aimais surtout le jeu pour son univers fantastiquement gore qui du haut de mes 12 ans me terrifiait plus que tout! (+18 à la sortie…)

retour vers le futur

C’était l’un des jeux les plus gores et les plus violents des 90’. Sa commercialisation sera même interdite dans certains pays car son histoire se compose entre autres de scènes de tortures incroyables mais aussi d’un viol. Une version censurée du jeu sera ensuite disponible, avec des petits carrés qui floutent les images choquantes (et ça fait beaucoup de petits carrés vu que le jeux était déjà pixelisé à la base 😉

Une adaptation au Cinéma?

Depuis 1an, on annonce discrètement une adaptation du jeu au Cinéma. Le film (série B très certainement) sera produit par la startup indépendante Black Castle Productions et dirigé par Steven Shea. La production rencontre quelques difficultés et n’en ai encore qu’à ses débuts, casting et repérages mais on va suivre ça de très très près !  Voir facebook officiel du film

PhantasmagoriaPoster-sm

 

3 réflexions au sujet de « Phantasmagoria »

  1. Michael

    Ahh, Phantasmagoria !
    Je me souviens encore de la boîte du jeu qui coutait une fortune dans les foires informatiques.
    C’est d’ailleurs la raison pour laquelle je lui ai préféré son concurrent direct : The 11th Hour (la 11e Heure) de Trilobyte, sortit la même année en seulement 4 CD pour une qualité visuelle un cran au-dessus.
    C’était la suite directe de « The 7th guest » édité en 1993 et qui, déjà, reprenait le même procéder de vidéos et 3D précalculées sous 3D Studio (3DS sous DOS ! 3DS « Max » est arrivé bien après ^^).
    Je n’ai donc pas eu la chance de tester ce Phantasmagoria, mais j’ai tout de même eu l’occasion de goûté à de très bons clic’n’point d’aventure du même genre (style Sanitarium, Myst, Les Chevaliers de Baphomet, King’s Quest, The Dig, Beneath a Steel Sky, etc.).

    On garde toujours un souvenir particulier du premier jeu d’un genre nouveau, particulièrement si celui-ci nous a fait frissonner. Les casse-têtes et autres énigmes étaient vraiment corsés !

    Le genre a été mis un temps au placard avant de connaitre aujourd’hui un certain revival. Chose amusante est de constaté qu’avec plus de moyens, les indépendants d’aujourd’hui parviennent cependant à produire des histoires plus courtes avec un gameplay globalement appauvri (même si efficace « parfois »).

    Sinon un film Gore en 2015~16 basé sur un original des 90’s, faut voir 🙂

  2. MonsterKid

    Les chevaliers de Baphomet çà m’avait pas mal marqué à l’époque. Mais aujourd’hui ce genre de jeu point and click je ne peux plus y jouer. Trop peu de liberté et pour trouver la solution tu dois te mettre dans la tête du game designer alors que toi tu voudrais juste tenter des solutions qui n’ont pas été prévues…

Les commentaires sont fermés.